Medical-Grey-Dentist

 QUI SUIS-JE?

Dr. Korn Dana
Spécialisée en pneumologie générale, allergologie, pathologies du sommeil

 SPÉCIALISATIONS

Le domaine de la pneumologie est très vaste…
Il assure le dépistage et le traitement de l’ensemble des pathologies respiratoires.

 OÙ ME TROUVER…

Centre Médical de Jette
Cliniques de l’Europe (site St Michel)
Mettewie

  1. Innovations en Pneumologie, Que retenir de 2015 ?

    Voici une liste non exhaustive par secteur d’activités, concernent tant les aspects physiopathologiques, notamment dans le syndrome des apnées du sommeil, que diagnostiques ou curatifs. Pour les premiers, citons les nouvelles valeurs de référence en spirométrie, l’apport des cryobiopsies dans les pathologies interstitielles diffuses, l’évaluation des bronchectasies de l’adulte, … Pour les seconds, nous avons retenus pour vous les progrès thérapeutiques médicamenteux ou non dans l’asthme, la fibrose pulmonaire idiopathique, l’emphysème, le cancer bronchique, …
  2. Maladies allergiques respiratoires et pollution atmosphérique extérieure

    La prévalence des allergies, longtemps croissante, semble se stabiliser. Parallèlement, le profil de la pollution atmosphérique a considérablement évolué, la pollution photo- oxydante, liée au trafic, devenant prépondérante. La responsabilité de la pollution dans l’épidémie d’allergies pose question. Les études expérimentales fournissent une plausibilité biologique à l’existence d’un effet des polluants, dont les particules et l’ozone, sur l’aggravation, et même sur l’induction des allergies. De plus, les études épidémiologiques ont montré un impact à court terme des pics de pollution sur l’exacerbation de l’asthme. En revanche, les résultats des études épidémiologiques concernant les effets à long terme d’une exposition chronique...
  3. Syndrome d’apnée du sommeil de l’adulte

    Le syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil est une pathologie souvent méconnue, sous-diagnostiquée et pourtant fréquente. Par le danger qu’il fait courir au patient sur le plan cardio-vasculaire et par ses répercussions neuro-psychiatriques, sociales et professionnelles, c’est un syndrome qu’il faut savoir reconnaître et prendre en charge à temps. Le syndrome d’apnées-hypopnées (obstructives) du sommeil (SAH(O)S) peut s’observer, aussi bien chez l’homme que chez la femme, et à n’importe quel âge. Avant 60 ans, il semble y avoir une prévalence masculine. Son incidence, dans la population générale, est mal connue, elle varie de 0,3 à 5 % selon les études (4). Parmi...